©2019 by AMIS DE FOUILLOUSE

L'ÉGLISE SAINT JEAN BAPTISTE
DU HAMEAU DE FOUILLOUSE

25 juin 2020

Erigée en paroisse fin du 16eme siècle, par démembrement d'avec la paroisse (Archiprêtré) de Saint-Paul, l'église de Fouillouse a été construite en 1534, sans doute en remplacement d'une chapelle plus ancienne.  
Les Fouillousains ont toujours été attachés à cette paroisse indépendante, qui leur évitait la longue route de Saint Paul et ont su ainsi l'entretenir pendant 4 siècles.
On suppose que l'église, la chapelle des pénitents et le presbytère avaient été construits au centre du village habité, partie détruite lors d'une avalanche en 1706. Les cloches rythmaient la vie du village (angélus matin, midi et soir, sonneries dominicales, appels aux réunions du Conseil, moyen d'alarme si nécessaire).


La plus grosse et la plus récente, la Marie Jeanne (Marie Jeanne Hellion-marraine) a été mise en place début du siècle. Son transport s'est fait à cheval depuis le Piémont. Elle a servi de cible aux vandales de 1944/1945 et comme ses compagnes, se trouve mutilée sans remède.

L'église a été rénovée intérieurement en 1932. Le tremblement de terre du printemps 1959 avait fortement endommagé la voûte du choeur, réparée sur initiatives individuelles (mariage dans l'été 1959). Le cimetière se trouvait à son pied. Il a été réinstallé au dessus du chemin à partir de 1880 suite à d'importantes inondations. L'ancienne chapelle qui s'y trouvait avait été entièrement détruite par un incendie.


Cette église a été bâtie à l'ancienne avec les matériaux locaux. Faite en 2 parties - la nef dominée parle mur clocher ajouré, élevé au dessus du pignon Ouest, - le choeur de plus faible hauteur terminé par une courte sacristie.


Sa disposition (inévitable) en travers de la pente, l'expose à une forte humidité :fonte des neiges et eaux d'infiltration. Le clocher resplendit au soleil levant. Il est un des plus simples dans sa conception : les autres villages de la vallée ont des campaniles ou des clochers à flèche de pierre. Il ne ressemble qu'à celui de la lointaine église de Meolans. La piété des habitants l'a garni d'un carillon de trois cloches: accès par échelle à l'époque...


Cette église est en danger de fermeture définitive. Un projet de rénovation est en route. Nous avons besoin de vous. Vous pouvez faire un don ou adhérer à l'association "Les Ami(e)s de Fouillouse".

 
 

L'ABBÉ PIERRE ET FOUILLOUSE

25 juin 2020

Marie Joseph Henry Henri Grouès est né le 5 août 1912 à Lyon (IVe) dans une famille bourgeoise aisée et pieuse de négociant en soie lyonnais, originaire, du côté paternel, du hameau de Fouillouse en Saint-Paul-sur-Ubaye, village le plus haut des Alpes-de-Haute-Provence situé au fond de la vallée de l'Ubaye, et de Tarare dans le Rhône du côté maternel.
Il est le cinquième de huit enfants. Il a été baptisé à l'église Saint-Eucher, dans le 4e arrondissement de Lyon. Il passe son enfance à Irigny, près de Lyon. À 12 ans, il accompagne son père à la confrérie séculaire des Hospitaliers veilleurs, où les bourgeois se font coiffeurs barbiers pour les pauvres.
(Extrait biographie)